Description du produit

Ce que votre banquier ne vous dira jamais… Réédition 2019

(1 avis client)

16,00

« Voilà le genre de livre qui vous rend un peu moins ignorant et désacralise des fonctions qui ont une aura de supériorité. On ne pourra pas parler d’égal à égal avec son banquier, mais au moins, muni de ces précieux renseignements, on saura beaucoup mieux de quoi il essaie de nous parler et surtout de nous vendre ! Il reste cependant un ami qui nous veut du bien ! »
– Commentaire de Marie-Claude Catuogno

Disponible en e-book ici

Disponible sur commande

Categories: , Tags: ,
  • Auteur:
  • Portrait_Jean_David_Haddad

Description

Nouvelle édition actualisée et enrichie.

Après le succès rencontré par l’essai-vérité « Ce que votre banquier ne vous dira jamais », publié en janvier 2017 par Jean-David Haddad et Guillaume Eyssette, les auteurs ont décidé d’actualiser leur opus des dernières nouveautés en matière d’assurance-vie. Cette nouvelle édition est donc enrichie de quelques pages et surtout de nouveaux éléments sur les non-dits des banquiers!

Ce livre explosif n’est ni un n-ième plaidoyer contre les banques ni un ouvrage de polémique, mais une petite mine d’informations. Jean-David Haddad et Guillaume Eyssette y dévoilent ce que les banquiers ne diront jamais à leurs clients.

– Que se passerait-il en cas de faillite bancaire ?
– Votre épargne est-elle en sécurité à votre banque ?
– L’argent que vous placez sur vos assurances-vie vous
appartient-il vraiment ?
– Comment et par qui sont gérés les fonds des assurances-vie?
– Pouvez-vous devenir rentier avec 100.000 euros seulement?
– A combien votre banque emprunte-t-elle l’argent qu’elle
vous prête ?
– Les crédits in fine sont-ils dangereux ?
– Jusqu’à quand les frais bancaires vont-ils augmenter?

A sa lecture, vous saurez ce qui est susceptible de vous attendre, et ce que vous pourrez faire pour vous en prémunir.

1 avis pour Ce que votre banquier ne vous dira jamais… Réédition 2019

  1. Marie-claude CATUOGNO

    Voilà le genre de livre qui vous rend un peu moins ignorant et désacralise des fonctions qui ont une aura de supériorité. On ne pourra pas parler d’égal à égal avec son banquier, mais au moins, muni de ces précieux renseignements, on saura beaucoup mieux de quoi il essaie de nous parler et surtout de nous vendre ! Il reste cependant un ami qui nous veut du bien !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *