ça va ruer dans les brancards par Lucie Monnac.

C’est quoi le plan ?

L’alerte est donnée. La quatrième vague nous aspire et nous sommes sur le point de couler. Les spécialistes de tous bords nous alarment déjà sur les conséquences graves que subira notre économie, en employant les mots funestes de ‘‘Krach boursier !’’

Comment nous permettre de comprendre ce qu’il se trame ?

D’après les spéciarmistes, il parait que si les gens continuent à ne pas céder à la « vaccination », cela nous conduira inévitablement vers une crise économique catastrophique. Evidemment – toujours selon les spéciarmistes – tout l’avenir de notre pays reposerait sur ces Non-Vax que le monde entier déteste car ils nous feraient payer le prix d’un échec collectif à échelle mondiale. Tout ce chaos à venir donc, à cause d’une poignée d’individu récalcitrant qui écoute du Francis Lalanne, en froissant l’histoire de notre patrie parce que – toujours d’après les spéciarmistes – cette partie d’individu oserait apparemment comparer notre situation actuelle avec celle de la Shoa. Oui! Le symbole de l’étoile jaune est violé parce qu’il est repris par des fauteurs de troubles forcément intégralement anti-vaccin, comploteurs, casseurs et gilet-jaunes à la fois temps qu’on y est.

Voila, voila.

Bon. On n’est pas encore le cul sorti des ronces !

Il faut dire qu’il y en a qui cherchent particulièrement les problèmes, pendants que les hauts dirigeants de notre cher pays, comme la plupart de tous les autres pays du monde, se décarcasse depuis deux ans pour trouver des solutions efficaces pour lutter massivement contre ce satané virus. Notre gouvernement aurait déboursé des sommes colossales pour vacciner la population contre la covid 19. Cela évidement dans le souci de nous maintenir en bonne santé contre ce virus mortel et chinois en plus,  qu’un pangolin aurait fait s’échapper d’un laboratoire après avoir marcher dans une fiente de chauve-souris qui faisait régulièrement ses courses au marcher de Wuhan, ou un truc dans le genre, j’ai pas trop suivi. Excusez-moi.

Virus on le rappelle, qui se propage depuis deux ans à travers le monde entier, décimant la population, aurait pu sévir davantage encore si on n’avait pas été sous couvre-feu à 18h lors de la saison hivernale. Il nous faut reconnaitre les réactions efficaces de nos ministères qui nous ont envoyés des masques en peau de culotte pour nous protéger correctement contre cette maladie qui n’en finit pas de muter au gré des déplacements de chacun, et surtout de ces anglais à qui on doit le variant Delta aujourd’hui et qui sévit lourdement dans les Landes juste après avoir fait une variante en Bretagne impossible à dépister avec un test PCR. Mais on l’a échappée belle jusqu’à présent, et il nous reste plus qu’à nous faire injecter un antidote en phase expérimentale mais tellement sécure, que l’Etat français a démarché auprès de nos médecins généralistes et autres professionnels de santé, monnayant un revenu de 700€ la journée pour faire des ch’tites piqures dans les centres de vaccination. La rémunération n’étant pas calculé sur le nombre de vaccin injecté, mais évaluée sur la présence journalière de l’agent recruté. 700€ pour une journée en présentiel ; pour un petit pays mal dans sa peau, la dépense est plutôt onéreuse.

Et en vrai, c’est quoi le plan ?

Notre Manu nous précipite, nous impose, nous blâme et nous punis. Ça presse ! On palpe un enjeu particulier mais quel est-il vraiment ? On nous explique que l’enjeu n’est pas du tout purement économique et que le véritable problème est bien sanitaire. La pandémie est bien réelle et L’Etat si soucieux de notre bien-être, menace de retirer les salaires et les emplois des Non-Vax s’ils continuent de se comporter comme des Non-Vax. Cela par bienveillance, dans le seul but de faire prendre conscience à chacun d’entre nous, que si de telles sanctions sont mises en places, c’est pour vivement intégrer le réflexe vaccinale imposé pour le bien de tous. Vous me suivez ?

Parallèlement, ceux qui défient la vaccination se disent prêt à jeter la clef sous la porte et à se remonter les manches pour vivre en autarcie comme des Amishs si amusement moqués il y a quelques temps par notre délicieux Patron… heu, Président ! La première règle Amish étant : « Tu ne te conformeras point à ce monde qui t’entoure », certains sont prêt à jeter téléphone portable et carte bancaire à la mer.

Si une catégorie d’humain se sent capable de tenter l’autosuffisance au lieu de participer au progrès technologique développé dans ce vaccin, c’est sans oublié les caprices de certains fortunés qui s’arrachent les avancées d’une technologie à doubles tranchant en s’envoyant en l’air pour flotter dans l’espace quelques heures. Au même moment que la sphère scientifique et aéronautique faisait déjà planer des milliards de dollars dans des plans sur les comètes, l’économie se crashait déjà depuis un bail. Pour pallier à ce déficit économique, nos différents chefs d’Etat successifs bousillaient 60 000 lits – dont un paquet en réa – en dix ans, et dégageait le personnel médical en fermant les structures hospitalières. Et aujourd’hui on nous avertit que le krach boursier 2021 est engagé en même temps que la quatrième vague virale. Tout cela donc à cause de ces gens sans QRcode qu’on force à devenir marginaux malgré eux parce qu’ils n’ont pas de consentement éclairés à donner ?  On frôle la catastrophe à causes de quelques personnes qui préfèrent vivre dans le respect des lois européennes et qui sont prêtent à supporter encore le port du masque en attendant que les phases testes du vaccin soient complètes ? C’est donc ce groupuscule égoïste qui serait en train de générer l’angoisse générale ? Ce sont donc ces gens-là que l’on nomme de dangereux qui mettraient les hôpitaux en saturation ? Ce sont ces mêmes qui déambulent dans les rues de nos villes aujourd’hui pour défendre nos droits à tous, qui sont sur le point de commettre l’irréparable ? Ce sont donc eux qu’on estime non conforme au point de leur fermer l’accès aux transports, aux restaurants, aux lieux de divertissements et qu’on empêche de travailler ? Ce sont vraiment eux, parce qu’ils ne sont pas vaccinés, qui foutent la merde dans les débats parce qu’ils se sentent marqués d’un manque de marquage ?

Vraiment, c’est quoi le plan ?