Civilisation insalubre par Gilles Nuytens.

Ndlr : Ces propos n’engagent que son auteur. 

Je lis et vois de plus en plus de témoignages alarmants de mes contacts qui ont perdu des proches, des connaissances ou des contacts, non suite à cette grande maladie effrayante et terriblement mortelle dont on parle depuis plus d’un an et demi, mais suite à la fameuse injection expérimentale dont on fait la propagande à un niveau indécent depuis 6 mois. Autant les médias nous abreuvaient avec un zèle démesuré de chiffres, sans contexte ni recul, dans un but clair et avoué de « nous faire peur » pour « accepter les mesures », autant leur silence coupable et insalubre quand à ces « dommages collatéraux » est aujourd’hui assourdissant, malhonnête et criminel. Zéro pointé en matière déontologique. La peur altère le jugement, ça c’est un fait scientifiquement prouvé. Je connais plus de gens qui ont perdu des proches à cause de « l’injection mortelle » qu’à cause de la « maladie mortelle » sensée la rendre justement moins mortelle. Étant donné qu’il n’y a pas de preuve(s) formelle(s) et officielle(s) justifiant d’un lien de cause à effet 100% indéniable, le simple fait d’oser émettre l’hypothèse d’une corrélation possible et plus que probable entre cette injection et les morts qui surviennent juste après est ainsi considéré comme « fausse information » et censuré. Pas un mot non plus dans les organes de propagande officielle. Il ne faudrait pas effrayer la population car ça pourrait décourager les gens de se faire piquer. Il ne faut pas leur dire qu’untel est mort quelques jours après s’être fait piquer. Non, ce n’est pas la piqûre, il n’y a aucune preuve de cause à effets. Donc, c’est un mensonge et de la désinformation. Silence. Par contre, pour ce qui est de la grande maladie, pas besoin de preuves ou de recul. Le moindre soupçon rentre dans les statistiques et le fameux « contexte manquant » on se torche avec. Ce n’est pas une fausse information. Quelle ironie malsaine et exécrable de la part de ceux même qui propageaient cette même peur pour rendre cette même population hypocondriaque jusqu’à la démence. Quelle ironie d’engager des dizaines de milliers de vigiles et autres contrôleurs pour surveiller et punir les subversifs alors que justement le motif premier de l’instauration des dites mesures était qu’il manquait d’argent pour engager plus de personnel médical… qu’il n’y avait pas assez de lits d’hôpitaux qu’ils continuent pourtant à fermer faute de… budget! Alors on dépense de l’argent en engageant des milices répressives car on n’a pas les moyens de mettre de l’argent dans les hôpitaux. C’est d’une logique tellement implacable… Sans parler de la diffamation envers ces courageux qui tentent d’alerter le monde sur ces dérives sécuritaires et totalitaires. Et que dire aussi de ces braves soldats altruistes de la propagande tellement soucieux de la vie d’autrui qu’ils n’hésitent pas à souhaiter une mort lente et douloureuse à quiconque osera remettre en question leur croyance aveugle en cette doctrine médiatico-religieuse?

En 2020 et 2021, le nombre de milliardaires a quasi doublé dans le monde et vous vous demandez quel serait leur intérêt de soi-disant détruire l’économie? Les géants du web et de l’industrie pharmaceutique ont fait exploser leurs chiffres d’affaires depuis que cette maladie terrible est apparue « pas dans un labo » puis finalement « peut-être quand même dans un labo ».

Et les fact-propagandistas qui pinaillent sur les moindres détails d’un article pour le faire censurer et traîner ses auteurs dans la boue. Qu’en penser? Parce que leurs « grands articles » sont-ils tous irréprochables à ces journaleux qui pour la plupart ne bougent pas leur cul de leur chaise et décident unilatéralement du sort d’un article ou que telle information n’a pas droit de cité? La plupart relayent des informations de leurs collègues sans même vérifier. Le comble du comble de la mauvaise foi et de l’incompétence crasse! Et puis que penser encore de tous ces médias et ces séries qui font passer les gens qui dénoncent tout ceci pour des débiles mentaux en les associant à tout un tas de théories délirantes? Ceux-là même qui criaient à la « stigmatisation » et à « l’amalgame » quand ça les arrangeait?

Où êtes-vous donc les grands zététiciens, les grands sceptiques quand le monde a besoin de vous? Ha oui, vous êtes trop occupés à bien remettre votre slip buccal en place jusqu’à vos yeux. Et même au-delà. Votre cerveau est sans doute en déficit d’oxygénation pour vous permettre de réfléchir par vous-mêmes. Fermez donc vos groupes de pseudo zététique, vous faites honte à cette discipline.

N’y a-t-il toujours pas un déclic qui se fait chez vous? C’est désespérant!