ORDINATEUR OU PLUME ET PAPIER ? Solange Schneider.

ORDINATEUR OU PLUME ET PAPIER ? Solange Schneider.

Avant, comme beaucoup d’auteurs de ma génération (donc, pas 20 à 25 ans, hein !), j’écrivais avec un stylo, à encre ou à bille, et du papier. Ensuite, je retapais tout sur l’ordinateur, et c’était souvent fastidieux et long, très long… d’autant plus long que mon ordinateur était un vieux gros modèle, moche et sans attrait, enfin, celui qu’on a tous connu lors des débuts de l’informatique.

Et puis un jour, j’en ai eu assez, et j’ai décidé de gagner du temps, et de tenter d’écrire directement sur l’ordinateur. Il faut dire qu’entre temps, le matériel s’était modernisé, et j’avais acquis mon premier petit portable, que j’aime d’amour aujourd’hui encore (oui, oui, je vous l’assure, je l’aime d’amour, même s’il est devenu trop vieux… )

Pour me lancer, je me suis dit, sans aucune modestie : « Si Marry Higgins Clark le fait, alors, je peux le faire aussi ! »
Oui, car j’admirais cette auteure, que j’ai eu la joie de rencontrer à Strasbourg, lors d’un cocktail destiné aux libraires, et comme je travaillais alors en librairie… mais ceci est une autre histoire…

Depuis, cette grande dame nous a quittés, mais j’ai réussi à écrire directement sur mon ordinateur, et ceci, du premier coup !

Contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas plus compliqué que ça, ce n’est pas déroutant, et on trouve vite des méthodes pour se repérer : surligner, souligner, mettre en gras… etc…
Et quel gain de temps !!! C’est inouï ! Une nouvelle est désormais presque immédiatement prête, à peine les corrections à effectuer, et tout est mis en page.

De plus, les textes sont joliment classés, et prêts à être envoyés, à un concours, à une maison d’édition, comme par exemple JDHéditions, qui a reçu mon manuscrit « feel good book » tout prêt, tout bien présenté (et à peu près sans fautes, je suis correctrice, tout de même !)

Alors, si vous hésitez encore entre le (fastidieux) papier et crayon, et le (pratique et rapide) ordinateur, je ne peux que vous conseiller une chose : essayez, au moins une fois, d’écrire votre texte directement sur le clavier… et vous m’en direz des nouvelles !