Sortir de l’anonymat, Brigitte Bianco et Bianca Bastiani, c’est une seule et même personne !

Je m’appelle Brigitte Bianco, mais la plupart d’entre vous me connaissent sous le nom de plume de Bianca Bastiani. Je suis l’auteure d’un témoignage autobiographique chez jdh éditions « Cendrillon du trottoir » ou le destin d’une Cendrillon dans l’enfer du sadomasochisme.

https://jdheditions.fr/produit/cendrillon-du-trottoir/

Il s’agit là d’un roman de magnitude 8, pour public averti. À sa sortie, fin septembre 2020, je n’assumais pas mon passé. L’écrire, j’en étais capable, mais pas sous mon véritable nom. La honte, la peur des réactions des lecteurs, la protection de ma vie privée furent autant de barrières me poussant à me créer un personnage fictif. J’apparaissais donc sur Facebook, Instagram et Twitter arborant un masque de théâtre et une perruque blonde sous le pseudo de Bianca Cendrine Bastiani. Mon anonymat, j’y tenais, je le revendiquais. Personne sauf quelques amis de confiance et certains auteur(e)s de ma maison d’édition ne devaient être au courant de ma véritable identité. Je n’envisageais pas alors de pouvoir faire des séances de dédicace. Un jour, mon éditeur m’a fait comprendre que ce personnage masqué ne fonctionnait pas et que mes ventes en pâtissaient. Je n’étais cependant pas encore prête à sauter le pas, à me dévoiler. C’était m’en demander un peu trop. Et puis, j’ai fait la connaissance de David Krampz qui allait devenir un très bon ami. Il m’a proposé de participer à son émission You Tube en live, « Réflexion à la con » d’une durée d’environ 2 heures.

https://www.youtube.com/watch?v=-TQhZJ0HBiw&list=PL8Z4l-1ptHXQi7FSPwEI4Fflh2AWEItZi&index=3

En mars 2021, pour la première fois, je suis donc apparue à visage découvert. J’ai tombé le masque dès le début du live qui totalise depuis plus de 300 vues. Il m’a fallu un certain courage, mais je ne le regrette pas. Il faut dire que les retours de lecture que j’avais pu avoir précédemment étaient tous bienveillants. Ça m’a aidée à mettre mes craintes de côté ainsi que la gentillesse et le naturel de David que je remercie au passage.

À présent je m’assume moi et mon histoire. Je fais la promotion de mon livre sur mon profil personnel de Brigitte Bianco ainsi que des dédicaces dans ma ville de Biscarrosse, chose dont je ne me serais pas crue capable il y a quelques mois encore.

Je devais cette honnêteté à mon lectorat.

Bianca Bastiani /Brigitte Bianco.