Un dernier été, par Laetitia Cavagni.

Un dernier été, par Laetitia Cavagni.

Lorsque viendra la fin de l’été
Cette douce saison
Ces doux mois d’amour

Lorsque viendra la fin de notre échappée
Cette douce chanson
Ces doux câlins du jour

Où poseras-tu tes mains
Quel territoire exploreras-tu
Mon corps chaud au petit matin
Ma bouche juteuse la voudras-tu

Ce liquide transparent
Ce miel collant
Sur le bout de tes doigts
Entre mes cuisses en émoi

Glisse-toi sous ce tissu léger
Cette robe encore fluide
Ce moment futile

Glisse-toi dans mes dangers
Dans mon odeur humide
Dans ces instants qui vacillent

Dans une cambrure
Sous ces assauts qui durent
Des gouttelettes autour de mes lèvres
Mes morsures de fièvre

Saison après saison
Raison après déraison
Horizon après horizon

Lorsque viendra la couverture
De notre prochain automne
Lorsque nous nous jetterons en pâture
L’un sur l’autre dans un somme

Lorsque ce paysage sera épuré
Lorsque nos vitres seront givrées
Nos doigts réchauffés sur nos peaux
Resterons-nous dans le même bateau

Mon corps nu sous ton pull en laine
Ton corps dru en scène
Illuminant mes secondes
Mes mots qui se fécondent
Glisse-toi à l’intérieur
Souris à mes ardeurs
Donne-moi ton beau regard rieur

Saison après saison
Déraison après raison
Horizon après horizon

23.09.2020

Laetitiacavagni@copyrighttousdroitsreserves2020