Marion, AESH

16,59

Lucie Monnac

Case Blanche

Description

Deux ans de chômage rendent Marion éligible à un poste d’Auxiliaire de Vie Scolaire. Issue de la restauration, elle se retrouve du jour au lendemain plongée dans l’univers de l’accompagnement scolaire et du handicap.
Un entretien sans questions, une mission sans formations, un salaire au rabais sans reconnaissance, des prises en charge sans aucune information, c’est le non-sens d’un système qu’elle découvre dans une institution orchestrée par un ministère qui se veut inclusif.
D’anecdotes truculentes en réparties facétieuses, Marion vous invite au fond de la classe où la motivation, la sensibilité et l’empathie sont ses seuls outils disponibles.
Comment tenir dans ce travail d’une notoriété silencieuse et bancale tandis que le gouvernement considère n’avoir commis aucune négligence ? Comment le handicap peut-il être encore alimenté par l’indifférence de certaines personnes et la confusion kafkaïenne de nos grandes instances sociales ?
Quand le handicap rencontre la précarité des conditions de travail, le fond de la classe est alors le théâtre des dommages collatéraux d’une Éducation nationale à deux vitesses.
Un roman réaliste, inspiré de faits réels, raconté sans filtre, avec une pincée de dérision et beaucoup de tendresse.

Lucie Monnac est AESH depuis neuf ans. Elle souhaite parler de ces hommes et de ces femmes qui accompagnent des élèves hors du commun, car le regard des lecteurs peut tout changer sur leurs conditions de vie. Engagée, elle est également correspondante de presse pour un quotidien, et auteure de « Dors, demain ça ira mieux », aux éditions Michel Lafont.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Marion, AESH”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…