La couleur des âmes blanches

(2 avis client)

14,17

Philippe Buffarot

Nouvelles Pages

 

2 en stock (peut être commandé)

Description

Émilie, enfant du Vietnam, a été adoptée par un couple de Français. La jolie petite fille timide venue des troubles de l’Asie s’adaptera rapidement à sa nouvelle vie de famille et se métamorphosera en quelques années en une redoutable compétitrice. Ses parents adoptifs l’ont élevée dans l’univers du tennis et maintenant, elle se destine à une carrière de joueuse professionnelle.
Arthur, un jeune homme aux semelles de vent, assoiffé d’aventure, croisera Émilie au cours de l’un de ses voyages, par un hasard que seule la vie est capable de produire. Leur rencontre va définitivement bouleverser leurs existences. Tandis qu’un sentiment amoureux naît entre eux, ils découvrent l’impensable.
Ce roman voyageur et humaniste de Philippe Buffarot vous invitera page après page à découvrir un récit qui fait la part belle aux sentiments les plus essentiels d’une vie. L’auteur aborde aussi intelligemment les thèmes récurrents en littérature de la recherche des origines et du destin, à travers ses deux personnages principaux. Un livre de la collection Nouvelles Pages chez JDH Éditions, à découvrir sans tarder.

2 avis pour La couleur des âmes blanches

  1. DANGOISSE ARNAUD

    Je vous invite à découvrir cette très belle histoire. Cela raconte le parcours de deux enfants natifs du Vietnam et adoptés par des familles françaises. L’une va développer des facultés inouïes pour devenir championne de tennis et l’autre est très attiré par New York. Ils vont finir par se rencontrer, un sentiment va naitre entre eux mais les choses ne sont pas si simples qu’elles en ont l’air.
    Bon, c’est sûr, l’histoire est très belle, pleine d’humanité, de bienveillance et elle réveille en nous des sentiments de fraternité et de respect. Mais l’écriture l’est encore davantage : elle est magnifique.
    Je suis d’abord rentré dans ce livre par cette couverture, chic, sobre et élégante, à vrai dire exactement à l’image de ce roman. Cette couverture m’attirait et me faisait pressentir des choses. Je dois dire que je n’ai pas été déçu, au contraire.
    Dès le début du livre, il y a une scène où l’auteur décrit un paysage sous la pluie. Je ne résiste pas au désir de vous en livrer un extrait : « …C’est un déluge. Une symphonie de gouttes sans fin. Une partition jouée et rejouée à l’envi. A l’évidence, les moteurs de recherche disaient vrai : la saison humide dans cette région du Vietnam commence bien au mois de mai. Le ciel se moque éperdument de la terre saturée. Il déverse en continu l’eau emmagasinée depuis des mois. Il n’a que faire des imprudents qui empruntent ces routes. Devenues mares géantes. Pour la première fois de sa vie, Dimitri concrétise le sens du mot « mousson ». Subir une telle pluie est une première, qu’il n’est pas près d’oublier. L’eau ruisselle le long de sa nuque, sur ses mains, ses chevilles nues… Enfin, le rythme de la pluie ralentit. Puis ralentit encore. Sa musique devient plus douce, comme des petites notes jouées par intermittence…. »
    En commençant ma lecture, je suis tout de suite happé par cette « symphonie » de mots qui s’enchainent avec délicatesse, avec bonheur, sans trop en faire, juste ce qu’il faut, chacun jouant sa partition avec subtilité, tout en harmonie. Oui, c’est cela, c’est harmonieux. Et puis c’est beau, c’est touchant, c’est émouvant parfois. Les chapitres s’enchainent avec fluidité, on se laisse porter par la musique, c’est comme avec du Mozart, tout en finesse. Tout y est précieux, on n’en perd pas une lettre, on se dit qu’on est chanceux d’avoir reçu ce cadeau. Car c’est un vrai cadeau. Et un merveilleux message. Qui nous fait aimer encore plus la littérature.
    Philippe Buffarot, une belle découverte et un auteur à suivre assurément.

  2. DANGOISSE ARNAUD

    Merci de mettre 5 étoiles à ce magnifique roman !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…