Articles de blog

Une probable auteure de JDH championne du monde!

Prescillia Bavoil, athlète française, est très connue dans le milieu de la force athlétique au niveau international, elle vient d’ailleurs de décrocher un titre de championne du monde, en ayant soulevé :

205kg au squat

112.5kg au développé couché

230.5 kg au soulevé de terre

Soit un total de 548kg, un record mondial pour sa catégorie de poids.

Cette championne de 27 ans, par ailleurs professeure des école dans la vie, devrait participer à un collectif féminin chez JDH EDITIONS, dont nous reparlerons plus tard!

En attendant, la France a de quoi en être fière de Priscillia, et tout particulièrement la gent féminine, même si cela ne fait pas la une des médias Main Stream, bien plus occupés avec le foot…

Les exercices de force athlétique ne sont pas accessibles à tous et nécessitent une pratique spécifique, tout comme les exercices de musculation. Ce que Tancrède Culot-Blitek explique parfaitement dans son livre « Tribunal de la musculation » paru dans la collection SPORTING CLUB de JDH EDITIONS

Jean-David Haddad

En savoir plus

Une nouvelle collection dédiée à l’Amérique Latine chez JDH! Interview de Tiffany Ducloy

Tout le monde se souvient de Tiffay Ducloy, auteure de « Cent papiers sans pieds » en 2020, livre ayant inauguré la collection NOUVELLES PAGES qui compte à ce jour 22 titres publiés et est la collection la plus fournie de JDH EDITIONS.

Aujourd’hui, Tiffany publie un nouveau livre, dans une toute nouvelle collection, TIERRA LATINA. Une collection dont le nom évoque de suite le lointain voyage… Puisque c’est en effet une collection dédiée à l’Amérique Latine. C’est aussi la première collection sur un thème géographico-culturel chez JDH EDITIONS.

Pour la sortie de ce livre, Tiffany est interwiewée par son éditeur Jean-David Haddad.

JDH : Bonjour Tiffany. Vous publiez « Paroles de l’Amérique dorée ». Pouvez-vous nous en dire plus à la fois sur ce livre et sur cette collection?

TD : La collection Tierra Latina a pour but de donner la parole à l’Amérique latine. L’Amérique latine, cette région du monde qui a encore du mal à trouver sa place. L’idée, c’est avant tout de donner la paroles aux latinos eux-mêmes afin qu’ils nous présentent leur pays, leur vie, leurs habitudes, leur vie quotidienne bien différente de notre vie quotidienne d’européen. L’idée, c’est aussi de laisser les voyageurs internationaux s’exprimer, de les laisser nous raconter leur périple dans ce que j’appelle le paradis de l’Amérique. L’idée, c’est enfin de vous laisser romancer cet endroit du monde ou la vie se danse, où les gens vous sourient avec les yeux, ces pays dans lequel on possède peu mais on vous donne tout.

« Parole de l’Amérique dorée », c’est donc le premier livre de la collection. Je vous emmène à mi-chemin entre récits de voyage et témoignages, au travers  d’un livre qui se lit aussi bien sur la plage qu’en voyage, dans son lit ou dans un taxi, en hiver devant la cheminée ou en été les pieds dénudés, en descendant une téquila ou en sirotant un lait au chocolat, en fumant un cigare, en buvant un Ron, en écoutant Buena vista social club, vêtu d’un poncho ou d’un sombrero, devant un match de football ou bien assis à attendre dans un hall, en bref voilà un livre qui invite à découvrir (pour certains) et à redécouvrir (pour d’autres) cette région du Monde. Dans ce récit, j’emmène le lecteur au Mexique, en République dominicaine, au Pérou, au Chili, à Cuba, en Argentine, en Equateur, en Colombie, au Guatemala, au Brésil, en Bolivie, au Costa Rica, aux Galapagos, au Venezuela, en Uruguay et au Salvador.

J’ai décidé de mener la vie dure autant à nos préjugés qu’à notre façon de voyager. Pour cela, j’ai recueilli les témoignages de de six latinos sans sombreros et huit explorateurs venus d’ailleurs. Grâce à eux, vous voyagerez entre samba et bachata, paysages et rivages, sourires et fêtes, gangs et guérillas, patriotisme passionné, meurtres, corruptions, assassinats, pauvreté et générosité. Si nos 8 explorateurs européens ont choisi de faire l’expérience touristique de l’Amérique latine, nos 6 latinos, eux, n’ont pas eu d’autre choix que de fuir leur patrie pour rejoindre l’Europe ou les Etats-Unis.

« Là tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté. »

Si vous connaissez la capitale du Honduras, alors ce livre n’est pas fait pour vous.

 

JDH : Lorsque vous m’avez parlé de ce livre, j’ai voulu qu’il ouvre un nouveau type de collection chez JDH et nous avons immédiatement parlé de vous en confier la direction. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la manière dont vous envisagez les choses en tant que directrice de collection, la plus jeune de la maison, je précise…

TD : Aujourd’hui, l’information passe avant tout par le bouche à oreille fait sur les réseaux sociaux. Je vais utiliser ça pour démarcher des auteurs. Vivant au Portugal, j’ai beaucoup d’amis et connaissances d’origines latines américaines, connaissances qui ont elles-mêmes des connaissances, qui ont elles-mêmes des connaissances etc. On ignore combien de personnes écrivent dans leur coin. Je vais poster régulièrement des messages à la recherche d’auteurs sur des sujets différents, sujets différents oui, mais qui concerneront bien évidemment l’Amérique latine.

JDH : Quel est votre attrait pour l’AMérique latine?

TD : C’est une partie du monde intrigante. On en sait que ce qu’on nous en dit. Je suis fascinée par ce mélange de culture dans un petit espace! Prenez par exemple le Venezuela qui est l’un des pays les plus pauvres au Monde et le Brésil qui est un pays en pleine effervescence. Au Brésil on danse la samba, à Cuba c’est la salsa, en République dominicaine c’est la bachata. Ces différences ethniques, ces différentes mentalités… En tant qu’européenne je suis admirative de voir que là-bas, on connaît la valeur inestimable du prix de la vie. Dans ces pays où la vie peut vous être prise parce vous avez traversé la rue sans l’autorisation d’un gang. J’aime l’Amérique latine pour le regard que cela me donne sur le monde, pour la manière dont ma vision des choses évolue, pour les richesses humaines, l’humilité et la simplicité de la vie. J’aime l’Amérique latine pour les clichés qu’on en a, mais aussi pour la réalité que je connais. J’aime l’Amérique latine pour sa part de mystère.

JDH : Chez nous, les directeurs de collection ont une très large latitude. Je l’ai voulu ainsi dès le départ. N’y aura-t-il que des livres en langue française dans votre collection?

TD : Dans un premier temps, oui. Chaque chose en son temps, ne buvons pas la téquila avant d’avoir lécher le sel, ne partons pas au Macchu Picchu s’en s’être assuré que les lamas seraient là.

D’ici quelques mois, j’espère évidemment que nous pourrons offrir des livres en anglais, en espagnol, ou en portugais. Sur du long terme, nous avons à coeur d’internationaliser JDH Editions, et ma collection Tierra latina sera un tremplin à l’internationalisation puisque je m’adresse à l’Amérique latine, soit une vingtaine de pays.

J’ai aussi la faculté de parlé anglais couramment et d’avoir un bon niveau d’espagnol ; et mon compagnon est brésilien donc il parle portugais et anglais couramment. Le blocage de la langue ne devrait pas nous poser de problèmes. Ce sera un travail d’équipe.

JDH : Quelques mots pour nos lecteurs et auteurs?

TD : Passionnés de l’Amérique latine ou simplement curieux, laissez-vous embarquer dans ce nouvel univers. Bouclez vos ceintures, préparez vos sandales, vos cigares et vos sombreros, ce soir nous mangerons du guacamol et des nachos.

Je vous invite à jeter un coup d’oeil à « Paroles de l’Amérique dorée » sur le site JDH editions. N’hésitez pas à me contacter sur les réseaux sociaux si vous êtes un potentiel lecteur intéressé ou un potentiel futur auteur de cette nouvelle collection.

JDH : Merci madame la directrice de collection! Tout le monde connait mon attrait pour le cigare et le rhum après diner, afin de bien réfléchir posément. Je ne manquerai pas de penser à TIERRA LATINA!

En savoir plus

Pas de salon du livre à Paris en 2022

Le dernier salon du livre de Paris date de mars 2019 et c’était la première participation au salon pour JDH EDITIONS. Ce ne sera pas la dernière mais le salon a été annulé en 2020 et 2021 pour les raisons que tout le monde connait. En 2022, alors que le SNE, organisateur du Salon, n’est plus en contrat avec Reed Expo, qui organisait ce salon Porte de Versailles, il a été décidé que le salon n’aurait pas lieu mais sera remplacé par un festival qui aura lieu à plusieurs endroits de Paris et de la petite couronne, dont une partie en plein air. Cela devrait faciliter la mise en place des conditions sanitaires.

JDH EDITIONS a décidé de ne pas y participer pour plusieurs raisons :

-Cette formule risque d’être transitoire en attendant que le SNE trouve un nouveau partenaire. Nous préférons ne pas « essuyer les plâtres » sur une nouvelle formule et laisser les autres les essuyer.

-Si le pass sanitaire était exigé, ce qui est probable, nous ne voulons pas faire de la discrimination entre nos auteurs qui ont le pass et ceux ne l’ayant pas.

Dans ces conditions, et pour ces deux raisons, nous allons décliner pour 2022 et espérons qu’en 2023, nous nous retrouverons enfin sur le salon! Si salon il y a d’ici là.

En attendant, en 2022 nous prévoyons, si les conditions sanitaires le permettent, avec ou sans pass, un évènement. Rien encore de fixé. Nous en reparlerons

 

Jean-David Haddad

Editeur

 

 

En savoir plus

Apollinaire vient enrichir les Atemporels de JDH EDITIONS !

Guillaume Apollinaire est mort en 1918 à 38 ans. Mais vu qu’il a été reconnu comme héros de guerre, ses oeuvres ne seront pas tombées dans le domaine public 70 ans révolus après sa mort mais 100 ans. C’est donc seulement depuis 2019 qu’il est dans le domaine public.

« Les Onze mille verges Ou les amours d’un hospodar » est peut-être le roman le plus connu de l’œuvre de Guillaume Apollinaire, il fut publié en 1907 et signé de ses initiales « G. A. ». Il faudra attendre les années 2000 pour que l’œuvre lui soit reconnue, pleine et entière.

Œuvre inclassable et dérangeante, Apollinaire y catégorise les perversions et explore sans complexe « la foutrerie » dans son ensemble, alternant les genres, dans « une joie infernale ».
Masochisme, sadisme, zoophilie, vampirisme, nécrophilie, gérontophilie, saphisme, onanisme, orgies, pédérastie, scatophilie et compagnie y sont de revue. Dans un style cru et humoristique, l’auteur décrit « la fabuleuse histoire » de Mony Vibescu, « Héro » d’un périple sexuel et voyageur.

Ce livre vient enrichir la collection « Les Atemporels » de JDH Éditions qui réunit un choix d’œuvres qui ne vieillissent pas, qui ont une date de publication (indiquée sur la couverture), mais pas de date de péremption. Car elles seront encore lues et relues dans un siècle.

Préface et biographie de Yoann Laurent-Rouault, Directeur littéraire et artistique de JDH EDITIONS.

En savoir plus

Podium de septembre. Deux livres de la rentrée littéraire et toujours Le Bon en tête!

Lucie Monnac a fait une rentrée scolaire remarquable et remarquée chez JDH EDITIONS, se classant sur la deuxième marche du podium en septembre 2021 avec « Marion AESH, comme une ombre au fond de la classe ».

Elle dépasse Stephane CeauxèDutheil, qui se classe 3ème avec la sortie de son livre unique sur les krachs, intitulé « Krachs sur mesure ».

Et sur la première marche du podium, comme au aout, et comme l’an dernier à la même époque, on retrouve le défunt Gustave Le Bon avec la célèbre « Psychologie des foules », best-seller absolu chez JDH EDITIONS, cumulant 7000 ventes depuis sa publication en aout 2019.

En savoir plus

C’est parti pour une dédicace en ligne!

C’est la première dédicace en ligne depuis la rentrée!

Nos auteurs sont fins prêts… Uniquement des livres de 2021 qui seront en dédicace en ligne ce week-end.

Commençons par un auteur-phare de la maison, Alain Maufinet qui lance officiellement aujourd’hui son tout nouveau livre, en avant-première. Il s’agit d’un roman, dans la collection « Nouvelles Pages », intitulé OTAGES AU MALI. La réflexion commune, quand les médias nous montrent des otages sur les écrans, c’est de se demander pourquoi ils ont été se perdre dans ces contrées hostiles. Et donc ce qu’ils avaient à y gagner. Dans le cas présent, le héros pourrait répondre à la question. Mais, la réponse ne serait pas si simple que vous le pensez. Et vouloir survivre en enfer complique encore un peu plus les choses. Un livre d’actualité.

En matière de finance, Stephane Ceaux-Dutheil dédicacera son tout nouveau livre paru en septembre 2021, « KRACHS SUR MESURE », un livre pour prévoir, anticiper les krachs et savoir en profiter! Quelle action subira le prochain krach. Apprenez à le savoir avant les autres !

Paru avant l’été, « Brillante, une jument pour deux destins » d’Arnaud Dangoisse est un roman magnifique sur le destin, qui se passe dans le monde équestre. Déjà plusieurs commentaires très positifs sur cet ouvrage.

Enfin, « tuée sur la bonne voie » est un roman de Erell Buhez, paru au printemps dernier. Au bord d’un suicide, sur le quai d’une gare, Erell raconte pourquoi elle en a décidé autrement. De nombreux très bons commentaires également… ->INTERVIEW DE L’AUTEURE ICI<-

C’est ce week-end, c’est sur JDH EDITIONS!

En savoir plus

INTERVIEW exclusive de Stephane Ceaux-Dutheil, par JDH

A l’occasion de la sortie de son livre unique en son genre, « Krachs sur mesure », Stephane Ceaux-Dutheil, auteur, trader primé plusieurs fois, pionnier en France de l’analyse technique avec Technibourse, livre une interview exclusive à Jean-David Haddad, ami de longue date, qui l’a édité dans la collection « Les Pros de l’Éco ».

 

JDH : Cher Stéphane, te revoilà en librairies plus de 4 ans après « le trading c’est presque facile ». Jusque-là, tu avais habitué tes lecteurs à des livres d’apprentissage (trading, scalping). Pourquoi cette fois un livre sur les krachs boursiers ?

SCD : C’est également un livre d’apprentissage à deux titres : je livre une méthodologie très originale pour analyser n’importe quel actif financier afin de stéréotyper son approche technique et graphique des marchés pour gagner en conviction, en confiance. J’ai mis également en place un modèle unique au monde, accessible à tous, sur lequel j’ai travaillé 10 ans pour suivre les bulles également sur n’importe quels actifs. Il sera intéressant de suivre ces bulles et de conceptualiser leur niveau d’éclatement qui conduiront à de forts replis voire à des krachs de niveau 1 ou 2. J’étudie dans ce livre les krachs issus d’une bulle comme en 1929/2000/2008 sur les indices mais aussi sur le Bitcoin en 2017 et 2021, je vous démontre avec mon modèle qu’ils étaient prévisibles.

JDH : Si j’ai bien compris le concept de cet ouvrage pour le moins original, il s’agit de sensibiliser le lecteur aux krachs, qu’il s’agisse de krach sur les actions, cryptomonnaies, métaux précieux etc. Et de lui indiquer comment anticiper le prochain krach et comment surfer dessus. C’est bien cela ?

SCD : Exactement il n’y a pas uniquement des bulles sur les indices, mais aussi dans le monde des cryptomonnaies, des actions, des devises, des matières premières…Le modèle vous aidera de façon récurrente (de nombreuses fois dans une année) à repérer et exploiter ces phénomènes de foules, de cupidité qui se terminent toujours mal pour les investisseurs…sauf pour ceux qui auront lu le livre !

JDH : Le lecteur pourra-t-il aussi rechercher l’action qui devrait craquer ?

SCD : Bien entendu, le modèle repère actuellement, à titre d’exemple, une bulle en cours sur : Essilor, Saint Gobain, Hermès. Le modèle a signalé un éclatement de la bulle en août dernier sur LVMH et plus récemment sur Valneva où l’on pouvait éviter la baisse de plus de 41% du 13 septembre dernier (le modèle indiquait un début d’éclatement de bulle le vendredi 13 en début d’après-midi).

JDH : Quelques mots sur ton co-auteur Quentin Eyrolles ?

SCD : Quentin est étudiant, analyste technique et expert en cryptomonnaies. Il est très jeune mais déjà très talentueux. Il s’est occupé de toute la recherche et documentation sur les illustres krachs de l’histoire, de la bulle des mers du sud de 1720 à celui sur le Bitcoin de 2017 et 2021. Etant universitaire, je lui ai demandé d’écrire l’histoire de ces différents krachs pour que tout un chacun comprenne bien la genèse et l’enchainement malheur qui produisent ces déflagrations boursières.

JDH : Après la hausse que nous avons connu sur les indices boursiers récemment, anticipes-tu un krach prochain sur les indices ?

SCD : Nous sommes effectivement dans une situation de bulle provoquée par les banques centrales avec des taux d’intérêt très bas et les injections constantes de liquidités depuis avril 2020. Mon modèle pointe plus précisément le SP500. Cela reste néanmoins un cas particulier de bulle. J’aurais tendance à dire que c’est une bulle douce pour le moment sans excès caractéristiques des très fortes bulles comme 1929 ou 2000. La bulle est en cours, si on devait avoir un excès haussier (hausse par exemple de 10/15% en quelques semaines), l’éclatement de celle-ci pourrait faire des dégâts avec une baisse de 30 à 50% depuis le sommet de la bulle. Cependant, elle pourrait éclater sans avoir vécu d’excès, la baisse serait alors bien plus contenue, c’est à dire de l’ordre de 10 à 15%. Parfois un éclatement de bulle ne fait que provoquer une correction. Je vous encourage donc à connaitre mon modèle pour suivre cette bulle sur l’indice américain à large base.

JDH : D’autres mots à ajouter pour nos lecteurs ?

SCD : Je déteste qu’on dise qu’un krach est imprévisible par nature. Cela me semble être une solution de facilité pour excuser des lacunes et un manque de travail sur le sujet. Je le dis clairement : un krach issu d’une bulle est prévisible. Ce livre est unique dans l’histoire littéraire des krachs, il fera passer un événement aux conséquences parfois très dramatiques à un protocole de suivi et de gestion excessivement ludique.

JDH : Merci Stephane pour cette interview!

 

En savoir plus

Stephane Ceaux-Dutheil : l’homme des krachs qui tombe à pic?

C’est un lundi noir sur la bourse de Paris!

Le CAC 40 perd 2.6% à 14h15 et passe sous les 6400 points dans un volume non négligeable de 2 milliards d’euros.
L’indice VIX est en forte hausse à 26… ce qui montre un vrai regain de tension puisqu’il n’avait pas atteint ce niveau depuis le mois de mai dernier.

A l’origine de cette baisse, un faisceau d’inquiétudes. Celle qui concerne les relations franco-américaines est mineure. Plus importante est celle relative à la politique de la FED après des propos très pessimistes de son ancienne présidente Mme Yellen, actuellement ministre des finances. Cette dernière a souhaité que le Congrès relève le plafond de la dette sans quoi elle évoque une « une crise financière historique ». Dans une tribune publiée dans le Wall Street Journal, elle explique que « Le défaut pourrait déclencher une flambée des taux d’intérêt, une chute brutale des cours des actions et d’autres troubles financiers ».

De plus les marchés sont aujourd’hui inquiétés par les déboires d’un géant immobilier chinois, le groupe Evergrande. L’opacité du pays fait que l’incertitude est élevée car nul ne connait les conséquences possibles sur l’économie chinoise. Cela rappelle les prémisses de la crise russe de l’été 1998.

Pour la FED, un des éléments majeurs de l’incertitude du jour, la réunion cruciale se tiendra mercredi.

Krach en vue ou pas?

Stephane Ceaux-Dutheil tombe à pic! Il vient de publier chez JDH EDITIONS un livre unique : « krachs sur mesure » grâce auquel le lecteur anticiper un krach sur l’actif de leur choix, pour surfer sur la vague. Un livre qui retrace aussi l’histoire de plusieurs krachs!

En savoir plus

Le destin… Un mot qui réunit deux romans NOUVELLES PAGES dans leur beauté.

« La couleur des âmes blanches » de Philippe Buffarot.

« Brillante, une jument pour deux destins » de Arnaud Dangoisse.

Deux romans qui traitent finalement du destin. Dans toute sa beauté. L’un dans le monde équestre, l’autre par rapport à l’adoption.

Tous deux sont évalués sur Amazon et notés 5/5. Une belle prouesse!

Quelques commentaires :

« J’ai beaucoup aimé ce beau roman sur le monde équestre, l’amitié et surtout la passion des chevaux. Un roman très agréable pour tout public qui se lit au trot enlevé. Le sujet est parfaitement maîtrisé et bien documenté. Avec une belle plume, galopante et délicate l’auteur nous fait ressentir tout en douceur et en sensibilité les émotions des personnages et la complicité entre le cheval et son cavalier. Les personnages sont attachants et passionnés, Un récit charmant, rempli d’amour, vivement la suite !  »

« Un roman tendre et sensible que j’ai adoré, parce que dans la Vie il n’y a pas de hasard mais que des rendez-vous, Philippe Buffarot est au rendez-vous pour ce premier roman et ce n’est pas un hasard… A lire sans modération et à partager … »

Superbes couvertures signées Cynthia S, directrice de production et associée de JDH EDITIONS.

Jean-David Haddad

Editeur

 

 

En savoir plus

Régine Ghirardi frôle le prix Machiavel avec « Villa des Orangers »

La collection MAGNITUDES, notre collection hautement littéraire, inaugurée en 2020, vient de frôler son premier prix littéraire, avec « Villa des Orangers » de Régine Ghirardi.

Le jury du prix Machiavel du roman du Cercle Leonardo da Vinci s’est en effet réuni le 11 septembre 2021 pour désigner le Lauréat 2021. Le roman de Régine Ghirardi est parvenu en finale de ce prix, et le départage a eu lieu à très peu de choses près.
L’intéressée déclare : « Si je ne suis pas l’heureuse élue, j’ai eu la grande satisfaction d’apprendre que mon premier roman  » Villa des Orangers  » était parvenu en finale de la délibération aux côtés du roman « Un voyage nommé désir » de la lauréate Frédérique-Sophie Braize, auteure déjà primée par le passé pour de nombreux ouvrages. Je suis très heureuse et fière d’être parvenue à ce stade très honorable de ce concours littéraire sous la présidence d’Alberto Toscano. C’est fort encourageant pour poursuivre l’écriture… sous toutes ses formes. »
JDH Éditions se félicite de ce parcours et soutient tous ses auteurs.
Jean-David Haddad
Éditeur

 

En savoir plus