Articles de blog

Retrouvez JDH sur TV Finance en direct ce jeudi 3 décembre à 10h30!

Simone Wapler auteure de « NON! L’État ne nous protège plus! » et Didier Curel, auteur de « Le revenu perpétuel et éphémère » sont les deux invités pour présenter leurs livres et pour débattre.

En savoir plus

Interview de Thomas Andrieu, 17 ans, auteur de « 2021, prémices de l’effondrement »

De jeudi 3 décembre à dimanche 6 décembre, Thomas Andrieu va dédicacer en ligne « 2021, Prémices de l’effondrement ».

Une petite interview menée par votre éditeur.

JDH : Bonjour Thomas. Quand j’ai reçu un texte sur les cycles économiques de la part d’un garçon de 16 ans j’ai été sidéré. Surtout quand je vois le niveau des élèves et leur absence d’intérêt pour l’économie. Comment est venue cette passion et depuis quand ?

Thomas : Bonjour ! Merci de m’accorder cette interview. Pour mémoire, j’ai lu mon premier livre à 12 ans. J’ai très certainement toujours été de ceux qui, inconsciemment, pensent que l’éducation est trop conformiste. Très tôt, j’ai regardé ailleurs… Surtout aux sciences. Parmi toutes ces sciences, une me fascinait plus que les autres : l’économie. L’économie touche directement à ce qui détermine l’ensemble de nos conditions d’existence humaines (passées, actuelles, et futures). Et enfin, ce pour quoi j’éprouve un immense intérêt pour cette science, c’est pour sa complexité. On dit souvent que l’économie n’est pas une science exacte. Permettez moi au moins d’écrire qu’elle n’est pas non plus une science inexacte. De lectures en lectures, de travaux en travaux, de réflexions en réflexions, j’ai voulu présenter une première approche de ma vision de l’économie ; qui en était encore au stade embryonnaire.

JDH : Penses-tu que les cycles sont un instrument fiable de prévision ?

Thomas : Les cycles sont moralement ignorés, instinctivement mystifiés (questions implicites d’existence), et idéologiquement reniés… De son côté, l’économie n’a qu’une petite littérature approximative des cycles. Pour citer les principaux : William S.Jevons, Wesley C.Mitchell, Jacob v.Gelderen, Salomon d.Wolff, Kondratiev, Schumpeter, Gann… Vous reconnaissez sûrement quelques rares noms, et même des noms que l’on retrouve dans l’analyse technique financière.  Alors évidement, avec ce peu, on ne fait pas grand-chose de nos jours !    La conception que j’ai approfondie des cycles jusqu’ici permet d’accéder à une prévision dynamique des évènements (et non linéaire, comme c’est le cas chez 80% des économistes ou des analystes). Étant réellement passionné par la finance, si l’on applique ces principes comme le ferait un Quant amateur dans la finance, on peut obtenir une fiabilité de prévision qui tourne souvent autour des 75% à 90%. Et plus on travaille sur la précision cyclique, plus cette fiabilité augmente.

Ceux qui sont abonnés à ma newsletter depuis avril pourront en attester. Par exemple, à l’époque, j’avais envoyé un perfectionnement de mes indicateurs cycliques de prévision en bourse. Depuis, sur 34 positions, plus de 80% de positions gagnantes. On peut appliquer ces indicateurs à la finance, à l’économie, à simplement toutes les logiques dynamiques de cet univers. Plus que prévoir, les cycles permettent de comprendre, simplement car ils permettent de voir de nouvelles choses.

Les cycles, j’ai décidé d’en faire l’innovation d’une vie, au nom de l’anticipation humaine et de ma compréhension très personnelle des marchés et de l’économie. J’en dirai plus dans un important ouvrage théorique d’ici quelques années quand sera très certainement lancé un programme d’automatisation de ces indicateurs cycliques.

JDH : Ton livre, publié avant la crise du covid, fait un beau parcours. Qu’est-ce que ce livre t’a personnellement apporté ?

Thomas : Sans aucun doute, des rencontres fabuleuses ! On le dit souvent, et je le confirme, écrire un livre ; ce sont des rencontres extraordinaires ! Et bien au-delà de cela, ce livre m’a permis de me lancer dans le partage de ma passion à des milliers de personnes (interviews, articles, etc…). Je vis ma passion à 200% avec des personnes qui me comprennent (ou qui cherchent à me comprendre), avec des soutiens de poids et bien sûr parfois de rares critiques que j’accueille toujours avec constructivité.  Ce livre, c’est bien plus que du papier, c’est un moyen de progresser bien plus vite que 99% de mes confrères dans ma réflexion sur le monde, mon expérience, mes relations… Bref, un moyen de progresser plus vite dans ma vie tout simplement ; et de la vivre à 300%. Et pour être sincère, à ce seul titre, j’ai une éternelle reconnaissance envers JDH Éditions.

JDH : Merci! Oui un livre est plus qu’un papier, un livre est un média! Je le dis toujours, moi, homme de médias, passionné par les médias. Tu nous disais donc il y a un an que 2021 seraient les prémices de l’effondrement ? N’est-ce pas plutôt 2020 compte tenu de ce qui s’est passé ?

Thomas : Effectivement, certains pourraient légitimement se poser la question. Ce livre est intitulé « 2021, Prémices de l’effondrement » car je parle d’effondrement de l’équilibre économique actuel, pas de l’économie. Changement (effondrement) de l’équilibre économique actuel qui se fera progressivement à partir de 2021. C’est structurellement cyclique ! Et même cette crise aura respecté une cyclicité parfaite avec le recul[1].  Je n’ai pas boule de cristal. Les régularités complexes permettent de prévoir précisément dans le temps, pas dans l’espace. Ce que j’énonce dans ce livre, écrit en 2019, c’est que 2021 devrait être marqué par un fort risque budgétaire qui parachèverait 40 ans d’État Providence. Dit autrement, la récession à laquelle nous devions nous attendre allait engendrer une décennie de tensions pour l’Europe, suivi des États-Unis post 2030s, et, in fine, de l’économie et de la civilisation telle que nous la connaissons dans ses idéologies et son organisation. Jusqu’ici, tout se confirme.

Par ailleurs, avec le recul, on se rend bien compte les tensions budgétaires n’auront pas été présentes sur 2020. C’est un risque propre à l’année prochaine (année de reprise) qui sera indubitablement l’ouverture vers un nouveau monde politique, idéologique et social que je décris. Monde qui germait des dynamiques cycliques antérieures. Alors oui, 2021 sera bien le début de l’effondrement de la société telle que nous la connaissons (mais pas l’effondrement, et j’insiste, de la société elle-même).

[1] « Dans un premier temps, le marché boursier corrige fortement et dans un deuxième temps, une fois que la défiance envers le secteur public est totale, les capitaux se ruent vers les actifs privés et le marché boursier remonte fortement. […] Sur la question de l’intensité de la crise à venir […] Soit le piège pour les Banques centrales sera total, sinon le système arrive plus ou moins à tenir, à maintenir la confiance, à contenir l’effet de surprise, et probablement à gonfler un peu plus la dette. […] » – Page 312/313 – 

JDH : Mon cher jeune auteur, toujours le plus jeune de la maison, un grand merci!

Interview menée et rédigée par Jean-David Haddad pour JDH EDITIONS

→ LIVRE DE THOMAS DEDICACÉ EN VENTE ICI ←

 

 

 

En savoir plus

Podium de novembre : Noël en tête! Dimitri Pilon sur le podium!

Et voici notre podium de novembre 2020!
Lancement fracassant de la collection ROMANCE ADDICT avec un superbe collectif de Noël qui se classe en haut du podium. « Les chocolats ne fondent pas à Noel, les coeurs, oui! « 
Infatigable, numéro 2, la valeur sure de JDH EDITIONS, le best-seller qui aligne les milliers et milliers d’exemplaires vendus : « Devenez trader pro » de Benoist Rousseau.
Numéro 3, le magnifique voyage de Dimitri Pilon, auteur handicapé que JDH est fier d’avoir édité. « Voyage au coeur des hémisphères » est sur le podium de novembre 2020!
L’image contient peut-être : texte qui dit ’Les chocolats ne fondent pas Yoël, les coeurs oui 1个 Devenez Trader Pro ! Avec BENOIST ROUSSEAU KH VOYAGE COEUR DES HÉMISPHERES Dimitr on 3个’
En savoir plus

Novembre 2020 : lancement réussi de la collection ROMANCE ADDICT

Beaucoup de demandes sur les livres de romance, et même s’il y a du monde sur le créneau, les traditionnelles « grandes maisons d’édition » de la place de Paris et d’ailleurs ne sont pas sur le marché. Choix stratégique de l’éditeur : JDH EDITIONS devait s’y lancer. Le projet a été muri plusieurs mois. Il aura fallu trouver de belles histoires, dans l’air du temps, et produire des livres originaux. Toute l’équipe a été mobilisée. Notre directeur littéraire et artistique Yoann Laurent-Rouault a  réalisé les sublimes logos de la collection, tout en veillant à la qualité littéraire des textes retenus, tandis qu’Angélique Roland, après avoir lancé les prémices de la collection, a laissé la place de directrice de collection à Cynthia Skorupa, qui n’est autre que la responsable de production, et qui est par ailleurs passionnée de Romance.

Voilà donc qu’en novembre 2020, JDH EDITIONS, loin de sa spécialisation initiale dans l’économie et la finance, a lancé la collection ROMANCE ADDICT. Avec, en moins d’un mois, trois publications! Dont un collectif de Noël. Et déjà, au moins un de ces trois livres qui sera annoncé officiellement sur le podium de nos ventes de novembre. Une page Facebook dédiée qui en moins d’un mois, frôle les 1000 abonnés… Et un enthousiasme débordant de notre petite communauté d’auteures qui grossit à vue d’oeil.

Un bel avenir et de belles publications en vue pour cette collection!

Une offre de fin d’année est actuellement en vigueur : des petits cadeaux à toutes les heureuses acheteuses (ou acheteurs, les hommes y ont droit aussi) d’un de ces livres sur notre librairie en ligne.

JDH EDITIONS

En savoir plus

Jean-David Haddad annonce le lancement de la collection F-FILES

F comme FICTION (de Science-Fiction)

F comme FANTASTIQUE

F comme FANTASY

Trois genres différents, mais dont les frontières, parfois tenues, justifient leur rassemblement au sein d’une même collection.

Il s’agit de la collection F-FILES, dont le premier roman vient d’être publié : « MALADIE X » de Patricia Vidal-Schneider, auteure aguerrie du genre. Ce livre raconte l’histoire de l’humanité face à un virus qui vient de Chine… Quel hasard!

Jean-David Haddad, éditeur, annonce le lancement de F-FILES et présente le roman « Maladie X », dans la dernière vidéo « Livres en Vrac » enregistrée aujourd’hui.

En savoir plus

Simone Wapler : pré-lancement de son nouveau livre sur JDH EDITIONS!

JDH EDITIONS a l’honneur de publier la célèbre éditorialiste Simone Wapler. Son nouveau pamphlet « NON, L’État ne nous protège plus! » fait une analyse vitriolée des dérives étatiques, ainsi que des révélations exclusives.
Les Français attendent encore cette protection, et même plus que jamais. Mais ils ne l’ont plus. Nous ne l’avons plus. Et cela depuis longtemps. L’État nous protège, oui… soit de risques imaginaires, soit de risques qu’il a lui-même créés, tandis que la liberté est attaquée, la propriété bafouée, et que nous sommes pris en otage par une envahissante bureaucratie. À travers ces pages, Simone Wapler livre un pamphlet tranchant comme une lame, chiffres et faits à l’appui, pour ouvrir les yeux des Français sur le vrai rôle de leur État. Des révélations inattendues auxquelles il sera difficile, une fois ce livre achevé, de rester insensibles.
En vente sur le site de l’éditeur :

JDH EDITIONS

En savoir plus

Lancement officiel de notre romance de Noël… Et de notre opération « CADEAUX DE NOEL »

Lancement officiel ce mercredi 25 novembre, de notre romance de Noël : 8 nouvelles romantiques de Noël, écrites par 8 belles plumes féminines de la maison.
Un cadeau idéal, pour faire plaisir ou pour se faire plaisir!
Des petites surprises de Noël seront glissées dans les enveloppes pour les 100 premières commandes sur JDH EDITIONS…
De petites surprises seront également glissées pour toute commande de l’un de nos autres nouveaux livres des collections ROMANCE ADDICT et MY FEEL GOOD…
Attention; il n’y en aura pas pour tout le monde! Seules les 100 premières commandes seront honorées de cadeaux!
JDH EDITIONS

 

En savoir plus

Nouveauté livre : QUATRE EN QUATRE TEMPS DE SYLVIE BIZIEN

JDH Editions lance officillement un roman dans la collection « Drôles de pages », la collection des textes décalés, originaux et truculents.

Il s’agit de « Quatre en quatre temps » de Sylvie Bizien, navigatrice bretonne ayant fait le tour du globe.

Quatre époques, quatre vies, quatre destins de femmes qui s’étalent des années de fer et de sang à aujourd’hui et ailleurs. Les océans et les mers sont des prétextes pour s’éloigner et vivre une autre vie. Mais ce sont les grands oiseaux blancs qui indiquent aux marins que la terre est proche. Ce sont les phares qui balisent les destins comme ce sont les vents qui amènent les parfums d’ailleurs.
Mais quel est le rapport entre ces quatre témoins et actrices de leurs siècles ? Un enfant perdu ? Un transport amoureux ? Une absence ? Une vérité absolue ? Une quête de sens ?

En Bretagne, les Papous des Louisiades se font rares. Comme, les Indiens kunas des San Blas et les Maoris du Vanuatu… alors Sylvie Bizien est allée les rencontrer, à bord de son bateau, heureuse comme Ulysse d’avoir fait si beau voyage. Tout autour du monde, à la recherche d’elle-même, en compagnie de ceux qu’elle aime, elle a choisi le vent et la liberté pour la porter. Comme ces quatre femmes en quatre temps. Magnifique idée, qui imprègne les pages de ses romans.

A découvrir sur JDH EDITIONS, et en vente chez vos libraires.

JDH EDITIONS

En savoir plus

Commerces non essentiels : c’est sur les librairies que la polémique est la plus vive

Alors que le Président de la République va faire demain une allocution, les esprits se calment quant à la polémique concernant les commerces non essentiels et tout particulièrement le cas des librairies. En effet, les librairies ont été au coeur de la problématique, du fait de leur classement en « commerces non essentiels », alors que, contrairement à la France, la Belgique, qui a fait un confinement sur un modèle similaire, a classé les librairies en « commerces essentiels ».

La semaine dernière un certain nombre d’écrivains français, dont Alexandre Jardin, ont proposé de se cotiser pour payer les amendes des librairies qui resteraient ouvertes malgré l’interdiction!

A voir si demain la décision présidentielle va raviver ou éteindre la polémique…

JDH EDITIONS

En savoir plus

Dédicace en ligne jusqu’à demain soir!

JDH EDITIONS a lancé, au moment du premier confinement, le concept de dédicace en ligne, afin de ne pas priver ses auteurs de dédicaces, mais sans pour autant que celle-ci soit physique. Cela n’empêche d’ailleurs pas qu’en période d’ouverture des librairies, nos auteurs réalisent des dédicaces physiques! Nous avons même, en septembre, vécu 7 dédicaces en simultané sur le même week-end : 3 physiques et 4 en ligne!

Le concept des dédicaces en ligne remet au gout du jour celui du certificat d’authenticité : autrefois un auteur qui dédicaçait son livre signait un certificat d’authenticité; c’était un sacrilège d’écrire sur le livre!

Le principe est donc le suivant : les lecteurs achètent, nous fournissons aux auteurs la liste de leurs lecteurs, les auteurs dédicacent un certificat d’authenticité que nous leur avons envoyé au préalable, puis ils nous renvoient ce certificat. Nous procédons alors aux envois…

Jusqu’à demain soir, nous avons 4 dédicaces en ligne; à découvrir sur www.jdheditions.fr

 

JDH EDITIONS

En savoir plus

Latest News