Afire Love, par Inola Dedieu.

Afire Love, par Inola Dedieu.

Inola, 17 ans, fait partie de ces jeunes talents montants à qui la maison donne la chance de publier et de s’exprimer. Elle participe au collectif d’auteurs sur l’éducation national qui sortira en septembre.

 

Je la regarde,
Allongée, le visage pâle dans les draps immaculés et je pleure…

Je pleure parce qu’il y a une heure tout allait bien, nous étions vivants et heureux ensemble et que maintenant tout est en cendre. Le pire dans tout ça c’est que tout est de ma faute, elle m’avait dit de regarder la route, qu’il fallait que je sois plus responsable maintenant.
Mais j’étais tellement heureux grâce à elle, elle était si belle, elle illuminait ma vie. Nous étions deux, nous allions être trois et rien ne me rendait plus heureux qu’elle, je ne pouvais pas empêcher mes yeux de dériver vers elle, elle était mon avenir, mon tout.

Qui aurait pu prédire ce qui aller se passer ? Certainement pas moi, j’étais tellement aveuglé par elle et le bonheur qu’elle m’apportait continuellement.
Personne n’aurait pu prédire que ce camion couperait la route.

Mes yeux dans les siens, son regard horrifié, son cri, le silence et son sang partout sur moi, les larmes qui dévalent sur mes joues: je pleure, le bonheur.

Et maintenant elle dans ces putains de draps immaculés, son visage aussi pâle que la neige, et ma peine…

« Oh chérie prends moi dans tes bras comme la nuit dernière.
Je pourrai regarder tes yeux jusqu’au lever du soleil.
Et nous sommes enveloppés de lumière, de vie et d’amour.
Pose tes lèvres ouvertes sur les miennes et laissent-les se fermer car elles sont faites pour être ensembles.
Avec ton corps à côté du mien, nos cœurs battent à l’unisson.
Et nous sommes incendiés nous sommes un amour enflammé. » (Traduction française Afire love Ed Sheeran)

Nous étions deux, nous allions être trois et je me retrouve seul avec ma peine.
Tout ce que je fais c’est rêver.
Rêver d’elle, d’hier, de ses caresses et de mon passé car c’est là que se trouve mon bonheur aujourd’hui dans le passé.
Car maintenant mon avenir est foutu.
Je ne peux pas vivre sans elles…