Les lecteurs en parlent : La villa des Oranger.

Les lecteurs en parlent : La villa des Oranger.

labous arlette Alire absolument !! Ce livre est à la fois un livre d’Art, de voyages, un livre de cuisine, un journal intime, un livre de rencontres… On rit, on pleure, on s’enthousiasme, on s’indigne en même temps que Claudia, qui vit et surtout qui aime !! Avec le petit « a » de tous les jours, le grand A des nuits profondes, le « a » partagé de l’amitié et de la beauté des rencontres et tout cela dans un tourbillon de couleurs, de senteurs .. bref, la Vie !! et ça fait du bien dans les temps troublés que nous traversons où nous sommes contraints à privilégier le voyage intérieur ….

Bref, ce livre devrait être remboursé par la sécurité sociale !!

Marie-claude CATUOGNO Régine bonjour,
Voilà ce que je redoutais est arrivé : c’est fini !
Dès les premières pages de VILLA DES ORANGERS je savais passer un bon moment, mais à la dernière page c’était devenu un moment merveilleux.
C’est le récit d’une histoire toute simple mais racontée d’une manière si sensible, si intelligente, si subtile, si…. et si vraie. Vos descriptions de sentiments, de situations sont à couper le souffle de réalité. Je ne suis pas Régine Ghirardi pour vous dire toute mon admiration, je n’ai pas en ma possession toute la dentelle de vos mots.
La curiosité pour tout est une énorme qualité que vous nous faites partager. Magique !
Je suis en train d’écrire un nouveau roman. Il sera bien meilleur que prévu. Je ne pourrai le lacher qu’après l’avoir relu et amélioré. Sans jamais parvenir à votre hauteur, j’en suis consciente, votre livre si beau m’encourage à faire mieux que mieux.
Non seulement je me suis régalée en vous lisant mais vous m’avez insufflé une force incroyable à écrire mieux, plus beau, plus haut.
Je suis sagittaire c’est-à-dire direct, au galop, même en écriture. Je vais trottiner désormais pour être plus harmonieuse, prendre mon temps pour avoir une écriture irrésistible. Les sentiments je les ai en moi, par votre exemple, il me faut les rendre sublimes.
Vaste programme.
Si je parle de moi c’est pour parler de vous ! C’était juste pour vous dire l’impact merveilleux que vous pouvez déclencher.
Alors encore 500, 1000, et plus de pages pour votre prochain livre. Tous vos lecteurs ne veulent pas que ça s’arrête !
Je vous souhaite une merveilleuse année littéraire qui s’ouvre tout grand devant vous.
Très heureuse que JDH notre éditeur nous ai permis de vous découvrir pour longtemps.
Merci Régine.
Nadine Morin Très beau livre, lecture agréable qui nous transporte dans des univers colorés.
Beaucoup de douceur, de tendresse et d’amour s’en dégage.
Merci Régine et félicitations