Les lecteurs en parlent : Voyage au cœur des hémisphères.

Les lecteurs en parlent : Voyage au cœur des hémisphères.

Ce que je retiens c’est la force, l’humour, la profonde humanité qui ressort de ces 200pages.
Alors il nous parle de quoi Dimitri ? De lui, de son handicap, de ses blessures mais oh, n’allez pas croire qu’il joue le pathos et chouine sur sa condition. Il nous explique avec le sourire, parfois un peu jaune, ce qu’est la vie avec une hémiplégie et autres joyeusetés, ce que c’est de toucher le fond mais surtout, ce que c’est de vivre malgré tout, de s’en sortir et de ne pas être une victime.
L’écriture est fluide, on entend ce livre, comme si il nous parlait.
Il nous emmène en Afrique, en Asie, en Europe de l’Est, on le suit dans les randonnées, les yourtes, les auberges de jeunesse abandonnées, les plages de Copacabana…
On suit ses bourdes et ses galères, ses émerveillement, ses pensées qui le poussent à être un putain de papillon parce que sa condition de chenille c’était pas pour lui, c’était trop tiède.
Les seules vérités que l’on doit graver dans nos têtes c’est celles que Dimitri nous écrit : profite de ta vie, rêve en grand, fous toi de ce que disent les autres.
Merci Dimitri, j’ai hâte de lire le T2 en Amérique latine !
Bizien Sylvie Je termine à l’instant la lecture de ce témoignage poignant. Un beau message d’espoir, un regard nouveau sur le handicap. Dimitri Pilon nous donne envie de voyager. J’ai été particulièrement touchée par l’expérience au Kirghizistan.
aurélie J’ai adoré découvrir ce livre qui se lit très facilement. Quelle vie de voyages fascinante!
Alibert Un livre plein d espoir de ce jeune handicapé globe-trotter . Au fil des pages il nous embarques dans un tourbillon d’images ,de sensations , de joie et de rire.
Un carnet de voyages qui donne envie de partir.
Courage, ténacité, acceptation de soi, il donne une leçon d humanisme, d’espoir , mais il séduit surtout avec son autodérision, et sa formidable soif de vie!
J’ai dévoré son livre et espère que ce n’est pas le dernier.
Bianca Bastiani Dimitri Pilon est handicapé et globe trotter. Ce jeune hemiplégique dont 40% du cerveau à explosé à la naissance à accompli la prouesse de visiter 106 pays. Il a même trouvé l’amour auprès d’une jolie Philippine au cours de ses pérégrinations.
J’ai adoré son livre. J’ai été littéralement happée par ce récit. Une fois l’ouvrage ouvert, il m’a été difficile de le refermer. Je l’ai lu très rapidement et quand je l’ai terminé, j’étais enthousiaste. En plein confinement, son histoire m’avait redonné le moral et le sourire. Je le recommande à tous, handicapés ou pas.
À mon avis, « Voyage au coeur des hémisphères » tient autant de la chronique de voyage que du Feel good ou de l’ouvrage de développement personnel, sans oublier un petit côté « Guide du routard » bien sympathique. J’ai apprécié d’y découvrir des spécialités culinaires philippines ou la liste des fast-food de ce pays. Ce roman, tout comme son auteur est difficile à faire rentrer dans une case, un livre atypique pour un personnage hors-norme ! Pas étonnant que JDH ÉDITIONS l’ait intégré à sa collection « Nouvelles pages ».
Le style m’a particulièrement séduite. On devine une belle personne sensible derrière la naïveté de certaines expressions ou anecdotes. On sourit beaucoup… J’imagine Dimitri comme une sorte de Pierrot lunaire. Au travers de ses mots, ses troubles cognitifs transparaissent ; c’est très émouvant. On s’attache aux aventures de cet Indimi Johns aux hémisphères contrariés. En tant que bipolaire, je me sens solidaire. L’auteur nous répète comme un mantra qu’il faut croire en ses rêves,  ne pas se laisser enfermer par des barrières physiques, psychiques ou financières quelque soit notre état. Il nous invite à rêver plus grand. « S’il en est capable, pourquoi pas moi ? » me suis-je dit. Cette lecture m’a donné de l’espoir et l’envie de sortir de ma zone de confort, l’envie de voyager.
Dimitri Pilon nous offre au travers de son récit une formidable leçon de vie et de courage. Il nous invite à changer notre regard sur les personnes en situation de handicap. Un ouvrage à glisser dans votre valise avant de vous embarquer pour un tour du monde. Je le recommande à tous les voyageurs, les amoureux de la vie et aussi à ceux et celles qui voudraient se dépayser depuis leur fauteuil.
Bianca Bastiani, auteure.
Mag Je conseille cette lecture à tous. J’espère qu’il fera écho aux personnes en situation de handicap mais aussi à ceux qui ne s’aiment pas ou qui n’ont pas confiance en elles….
Ce livre montre que tout est possible. Il est plein d’espoir, positif, touchant, drôle et surtout sincère.