Nos lecteurs en parlent : Cendrillon de trottoir.

Nos lecteurs en parlent : Cendrillon de trottoir.

Sur Babelio par Titi
L’auteure nous embarque dans un monde de vérités. Le monde de la pornographie qui prostitue ses femmes.
Jeune femme en quête d’amour rencontre beau bad boy à la sortie du lycée.
Sommes-nous prédestinés à de tels destins?
Comment cet homme a trouvé sa faille?

L’auteure témoigne mais elle nous préserve de tout ce qui est insupportable.
Son écriture est apaisante et intelligente.
Je ne peux que la remercier d’avoir fait attention à ces lecteurs.

On la découvre femme mais aussi mère. Elle nous dit ce qui l’empêche de partir. Elle nous dit que, oui, parfois, on n’a pas le choix. Pour notre enfant. Pour rester en vie aussi.
Elle est une mère exceptionnelle qui oscille constamment entre la violence et la volonté de l’homme et son instinct animal de toujours être présente pour son enfant.

Elle est belle cette auteure. Elle est vraie cette auteure.
Elle a du courage. Et, contrairement, à nombres de témoignages dégoulinants de crasses inutiles, elle nous accompagne vers sa réalité.

À lire.

Sur Facebook par Martine Magnin auteure
Cendrillon du trottoir, de Bianca Cendrine Bastiani, éditions JDH
Un titre très original et déjà émouvant, un visuel assez violent et dérangeant, un texte émouvant, violent, dérangeant, bouleversant. Il s’agit d’une autobiographie, sans concession, sans précaution, sincère, et contestable. On suit notre Cendrillon
avec l’envie permanente de la sauver de cette descente vers le pire. Chemin qu’elle persiste à tracer car elle est entêtée, fière, et amoureuse du mec qu’il ne fallait pas ! Il lui manque juste de s’aimer elle-même assez pour se protéger et fuir. Ce livre nous offre la possibilité de regarder autrement les cendrillons du trottoir, d’avoir envie de les aider plus que de les ignorer ou de les dénigrer. Sa plume est fluide, simple, et addictive. Bravo Bianca Cendrine Bastiani, je te souhaite le meilleur, dans l’écriture et la tendresse plutôt que sur les trottoirs. Prends soin de toi, et continue à écrire.
Sur Amazon

Pépite

Ce livre est une véritable pépite et je pèse mes mots. Lu d’une traite, on
passe par tellement d’émotions !… J’ai même les larmes qui me se
monté. Une auteure incroyable

Achat vérifié

Ce livre qui m’a beaucoup ému et que j’ai lu d’une traite m’a touché au vif! Pourquoi? Parce que c’est un témoignage bouleversant qui nous montre les facettes d’une maltraitance faite à une femme au cœur tendre, prête à tout pour protéger son fils et ce au péril de son intégrité, de sa dignité et de sa santé. Là, on perçoit la puissance de l’amour maternel capable de tout surmonter, même les pires sévices dans ce monde impitoyable de la prostitution et du milieu sadomasochiste. C’est dans une écriture sobre et sensible qu’elle nous amène à nous questionner profondément sur la condition féminine et la résilience. Merci à Bianca Bastiani d’avoir eu le courage de l’écrire à la face du monde.
review image

 Sur Jdhédition

Bourelly danielle  10 décembre 2020

Je voudrais saluer le courage dont a fait preuve Cendrine au cours de ces années d’abnégation pour l’amour de son fils et celui d’un homme, non méritant, pervers narcissique, violent, égoïste et misérable qui l’effrayait. Tout au long du récit, très réaliste, sans misérabilisme, on attend cette rupture avec l’engrenage de la violence de sa vie… les bonnes rencontres… la merveilleuse Valérie, la fée de Cendrillon… enfin libre ! …
Ce livre est un hymne à la vie où l’impossible devient possible, où la souffrance s’oppose à la lâcheté d’un homme…

Anne-Sophie Tredet (client confirmé)  23 novembre 2020

Un livre extrêmement poignant qui montre jusqu’où l’amour peut mener… Qui montre les forces incommensurables d’une femme fragile, qui montre qu’on peut se relever de tout! Bravo à cette Cendrillon qu’on préfère à toutes les princesses! Bravo pour ce courage! Bravo pour ce témoignage salvateur pour l’auteure mais aussi utile aux femmes car il sert toujours la cause féminine.

https://aplumedelles.over-blog.com/2020/11/retour-de-lecture-de-cendrillon-du-trottoir.html

Sur un blog :

Bonsoir à tous !

Je prends enfin un peu de temps pour vous parler de Cendrillon du trottoir de Bianca Bastiani. J’ai lu ce livre un week-end, sur deux soirées, et je suis tellement entrée dans l’histoire que j’ai eu un peu de mal à en décrocher par la suite.

Cendrillon du trottoir c’est l’histoire d’une femme qui a été sous l’emprise du père de son fils pendant de longues années. Celui-ci a abusé de la fragilité psychiatrique de sa « proie » pour lui faire subir les pires humiliations qu’une femme peut vivre. Prostitution, sado-masochisme, et l’enfer de tels milieux qui considèrent les femmes comme de vulgaires objets sans âme.

Nous suivons à travers son récit une descente aux enfers. Tout partait pourtant bien, mais le dérapage n’a pas cessé dès lors que l’emprise a été scellée par la peur de perdre la garde de son enfant. Quelle mère ne serait pas terrorisée à cette idée ? C’est ainsi qu’il a pu la retenir prisonnière d’une geôle qu’il a lui-même façonnée.

Ce qui m’a le plus touchée, au point d’avoir des larmes couler sur mes joues, de colère surtout, c’est l’absence de remords de la part de cet homme, qui pensait agir dans son bon droit, sans tenir compte de l’état de sa femme. Car cette maladie, la psychose maniaco-dépressive met la personne dans un état de grande souffrance si elle n’est pas soignée et suivie de près par un psychiatre. C’est une maladie qui demande des soins, de l’attention et de l’amour de l’entourage pour permettre à la personne de vivre en harmonie. Bianca n’a pas eu cela … Elle a eu en face d’elle un homme qui a utilisé sa faiblesse pour assouvir tous ses vices et ses perversions, dans une violence sans nom… Cet homme, pour moi, est un monstre.

J’applaudis de mes deux mains Bianca d’avoir posé son masque lors de son récit pour se mettre à nu, et nous livrer sa version de l’histoire. Il en fallait du courage ! Je la remercie déjà en tant que femme, car je pense que son récit permettra à d’autres personnes de se livrer elles aussi, de raconter leur histoire, de libérer leur parole. Je remercie aussi Bianca car elle a fait preuve d’une humanité et d’une humilité dans ce témoignage qui l’honorent. Il est temps d’ouvrir les yeux et de cesser de les fermer lorsque le sujet dérange. S’il dérange justement, c’est qu’il a touché un point sensible et donc qu’il va cheminer. Alors Messieurs, Dames, dites-vous que derrière chaque histoire de cet ordre-là, se cachent des drames qu’il est temps de considérer.

Chers lecteurs, cette lecture n’est pas facile, mais le style est tellement prenant que nous entrons à ses côtés avec amitié. Sans oublier sa playlist qui me ravit en tant que musicienne.

Cécile Ducomte