Plus de choix devant le rouleau compresseur de l’Ecole…

Plus de choix devant le rouleau compresseur de l’Ecole…

Le discours de Macron est le plus liberticide que la France n’ait jamais connu depuis 75 ans. L islamisme a bon dos, il est un prétexte rêvé, pour aller embrigader les enfants dans le moule de la pensée unique de l’école. En interdisant l’école à la maison (50.000 enfants par an), on interdit la liberté d’une école alternative loin des problèmes propres à l école et du nivellement par le bas. Il fallait juste renforcer les contrôles plutôt que d’interdire.
La mesure est totalement inappropriée au fléau qu’elle veut combattre. Je vous promets, en tant qu’enseignant, que j’ai vu dans les lycées publics, au cours de mes 20 ans d’enseignement, les pires radicalisations, les pires fomentations de violence et de haine, l’émulation réciproque de dizaines de jeunes qui luttent à celui qui va faire les pires actes… Sous les yeux de l’institution, souvent très défaillante…
Les parents dont les enfants restent à la maison pour être éduqués ne sont certainement pas, à 99% d’entre eux, des fanatiques, mais souvent des gens éduqués et/ou qui ont des enfants « différents », et qui veulent garder un certain contrôle sur l’éducation de leurs enfants. L’école est devenue un terrible rouleau compresseur, qu’elle soit privée ou publique d’ailleurs.
Nous venons de publier le jour même de cette annonce, un pamphlet pour l’école à la maison que j’ai  eu le plaisir de préfacer. Ecrit par Yoann Laurent-Rouault, notre directeur littéraire.  Il se nomme « tu n’iras pas à l’école mon fils ».
Et bientôt dans toutes les librairies.
Jean-David HADDAD
Professeur Agrégé
Editeur