AVIS DE ROBERT SERRANO, DIRECTEUR DE LA REVUE « LES HÉSITATIONS D’UNE MOUCHE » POUR CENDRILLON DU TROTTOIR.

AVIS DE ROBERT SERRANO, DIRECTEUR DE LA REVUE « LES HÉSITATIONS D’UNE MOUCHE » POUR CENDRILLON DU TROTTOIR.

AVIS DE ROBERT SERRANO, DIRECTEUR DE LA REVUE « LES HÉSITATIONS D’UNE MOUCHE » POUR CENDRILLON DU TROTTOIR.
Les conseils lecture de la rédaction: « Cendrillon du trottoir. »

J’ai parcouru ce récit comme il devait être lu… Avec mon cœur, avec mon âme. Ça m’a percuté de plein fouet.
Découvrir le parcours de cette petite écolière mal-aimée qui crut au prince charmant m’a profondément bouleversé.
Ce « prince charmant » qui lui fera connaitre la drogue, la pornographie, la prostitution, les mauvais traitements et le sadomasochisme aurait pu la mener vers une mort inévitable. Mais c’était sans compter sur la volonté et la foi qui nourrissaient la jeune femme.
Bianca s’est nourri de ses souffrances et blessures pour nous révéler ce terrible témoignage.
Tout était programmé pour la perdre… Femme battue, prostituée, bafouée et comme si la punition n’était pas assez grande, la bipolarité s’est abattue sur elle.
Ce combat, elle l’a mené pour son fils, pour pouvoir le protéger, ne pas le faire sombrer avec elle.
Parfois écrit comme un film « caméra à l’épaule », ce livre vous fera découvrir ce monde bien réel du sordide et de la violence tant physique que morale.
Les poésies qui clôturent ce bel ouvrage sont judicieuses et bien tournées…
Mais au bout de ce long tunnel, la fin d’un combat et la note d’espoir.

Robert Serrano, directeur de l’écrit de la Mouche.
https://jdheditions.fr/produit/cendrillon-du-trottoir/
Bianca Bastiani.