Les journaux en parlent : Quatre en quatre temps de Sylvie Byzien

Les journaux en parlent : Quatre en quatre temps de Sylvie Byzien

Ouest-France ; 12 mars 2021

Quatre ans quatre temps de Sylvie Bizien

Hennebont– A la recherche d’elle-même comme ces quatre femmes qu’elle campe dans son livre, la brestoise sera en dédicace

Trois questions à…

Sylvie Bizien, professeur de mathématiques à Plougastel, et écrivaine.

À quelle source puisez-vous votre inspiration ?

Dans ma propre aventure vécue sur les mers, de 2010 à 2013.

Durant cette période, j’ai réalisé un rêve d’enfant en partant à bord d’un voilier de 14 m, accompagnée de mon mari et de mes trois filles âgées de 6,9 et 12 ans. Du Cap-Vert aux Antilles, Panama, l’Australie, Nouvelle-Zélande, Brésil, j’ai traversé trois fois l’Atlantique, parcourant pas moins de 40 000 milles nautiques.

Vous avez alors écrit votre premier roman…

Chaque nuit, je couchais sur le papier mes émotions, les rencontres au fil des escales. Il en est sorti Les yeux de Luna, un ouvrage qui mêle réalité et fiction. À la fois roman d’aventure, de mer, avec un peu de romance. J’étais venu à Hennebont le dédicacer en 2015.

Et là, vous publier un deuxième ouvrage ?

J’ai mis deux ans à l’écrire. J’ai encore voulu partager sur le voyage. Un roman, certes, mais qui est sous-entendu par un itinéraire précis et documenté. Quatre en quatre temps est le destin croisé de quatre femmes qui nous embarquent pour un tour du monde en 80 ans, de 1943 à 2020. Quatre époques, quatre vies : Pénélope est de Concarneau, elle est couturière ; Chelsea, après une enfance dans les baraques à Brest, devient prof de maths et voyage au gré de ses mutations en Polynésie, Australie ; mais Mélenn est une skippeuse de catamaran en Nouvelle-Calédonie ; Baya, la savoyarde, est sous-marinière, embarquée sur SNLE.

Samedi 13 mars, Sylvie Bizien en dédicace à l’espace culturel Leclerc d’Hennebont.,